La Nuit des Sept Lunes de Tanith Lee - critique

Publié le par Lyskald

Je vous avais parlé dans cet article du recueil "Coeurs de Lunes". Bien qu'il soit édité chez Harlequin, spécialiste des romans senti-menthe-à-l'eau que j'exècre, j'avais littéralement sauté dessus à la seule mention de Tanith Lee. Et puis, il ne faut pas le cacher, la couverture est très réussie. Là, on ne le voit pas très bien mais le titre du recueil est en relief ce qui finit bien l'ensemble. Je ne fus pas déçue du livre, loin de là, et j'ai même découvert deux autres auteurs dont j'achèterais sûrement d'autres livres. Après la critique de "La magie de la Lune" que vous avez sûrement lue - la critique, pas le livre, quoique peut-être vous êtes-vous précipité dans votre librairie à la lecture de mon avis mais ça m'étonnerait quand même -, je vous propose aujourd'hui la critique du second récit.



LA NUIT DES SEPT LUNES de Tanith Lee

Résumé:
Alors que sa meilleure amie lui a jeté une malédiction après l'avoir trahie, Clirando, jeune guerrière, est envoyée sur l'Ile-Lune où sa rencontre avec le beau Zemetrios lui révèle ses pouvoirs surnaturels et la fait entrer au coeur des mystères les plus anciens et les mieux cachés.

Mon avis:
Dans la quatrième de couverture, Tanith Lee est définie comme une "magicienne des mots et des images". Je ne peux qu'approuver cette constatation, l'écriture de Lee est fine, ciselée, lyrique parfois empreinte de poésie, on s'en délecte. Les descriptions qu'elle nous transmet apparaissent immédiatement en images subliminales.


Le récit commence par un prologue, l'univers et les personnages principaux sont posés. L'univers imaginaire fait d'emblée penser à la Grèce Antique, les personnages également, de par leurs vêtements ainsi que leurs prénoms. Ce prologue nous fait tout de suite entrer dans le tragique mais l'intrigue ne commence pas encore. Ce tragique nous aide à cerner le personnage le plus important du livre, Clirando, cette jeune guerrière que l'on va suivre au fil des pages. Inutile de dire que son caractère original lui donne de l'envergure, on la suit pas à pas au gré de ses pérégrinations, notamment son périple vers l'Ile-Lune.
Le prologue est un peu amer à lire mais on se laisse emporter tout de même. L'envol commence dès le chapitre 1, on sent que l'action va véritablement commencer, on a apprivoisé le monde décrit par Lee ainsi que Clirando. L'écriture coule comme une rivière d'encre et on se retrouve vite à l'épilogue. Dénouement de l'histoire.

J'ai passé un agréable moment, vraiment encore plus agréable qu'à la lecture de "La magie de la Lune". Je suis vraiment rentrée dans l'histoire, Tanith Lee m'a menée par le bout du nez. Et je suis ressortie de ce livre comme on se réveille doucement d'un rêve.  Je n'ai rien à redire tant au niveau du style que de l'intrigue en passant par les descriptions, les dialogues ou les moments d'action, tout est cohérent et rien ne vous "sort" de l'histoire onirique que vous lisez.
Je terminerai par un "faux bémol". Si l'écrivain nous a habitués à écrire des romans plus sombres, celui-ci ne l'est pas vraiment, on ne frissonne pas, on ne s'angoisse pas mais ce n'était pas le sujet de l'intrigue. Ici, Tanith a traité le rêve, la lune, l'onirisme, la magie. Et cela m'a plu!



Ma  note:






PS: J'ai eu une semaine assez chargée notamment à partir de mercredi, sans compter une panne d'inspiration incroyable comme il m'en arrive de temps en temps; les mots semblaient absents de mes pensées, rien ne venait, même pas l'ombre d'une esquisse. Du coup, vous n'avez pas eu votre nouvelle jeudi dernier. En réparation, vous pourrez lire deux nouvelles cette semaine!

Publié dans Inspirations fugaces

Commenter cet article

pol 09/05/2008 16:30

hello, Un petit retour fugace pour souffler le première bougie de mon p’tit blog et remercier tous les blogopotes de leur fidélité. @bientôt

Lyskald 10/05/2008 13:44


Bon blogversaire Pol!


nymphea 06/05/2008 11:52

Lyskald 10/05/2008 13:44


A quoi trinques-tu Nymphea?


nymphea 05/05/2008 16:05

j'aime bien la lune , moi ! BISES

Lyskald 10/05/2008 13:45


La lune indissociable de la nuit et des rêves!


Ephemeridiae 01/05/2008 21:29

Coucou!Je m'absente quelques jours de la toile pour mon déménagement... Retour dès que ma connexion est rétablie! Bon courage!

Lyskald 10/05/2008 13:44


Bon courage dans ton déménagement Eph'!


Cali :0002: 01/05/2008 08:34

Je viens ce matin avec mon p'tit brin de muguet te souhaiter un bon 1er mai ! Profites-en pour te reposer un peu, l'inspiration devrait revenir ! ;o))Bisous :0010: