Aphorisme

Publié le par Lyskald


Sur son blog, Almaterra écrivait ceci, en détournant une citation de Marivaux :
"Bien lire un blog, c'est presque y laisser un commentaire",
ce à quoi je répondis que c'était là un joli aphorisme et Almaterra ajouta qu'il faudrait bien qu'il aille un jour vérifier la définition ce mot: aphorisme. L'idée de l'article a jailli comme un geyser dans les plaines de ma réflexion. 

aphorisme
Car l'aphorisme est un concept que tout un chacun se représente assez bien mais, de là à le différencier de la maxime, l'adage, le dicton ou le proverbe, c'est déjà autre chose.
Alors pour bien commencer, notons qu'aphorisme est un substantif masculin, on dit donc un aphorisme et non pas une aphorisme. Comme toujours, l'étymologie est une grande aide pour découvrir le sens premier de ce terme. Il est tiré du latin asphorismus lui même emprunté au grec "
ἀφορισμός" (aphorismos) signifiant "definir, délimiter". Un aphorisme, c'est donc résumer en peu de mots une vérité pratique comme le célèbre Ars longa, vita brevis (l'Art est immuable, la vie est courte) d'Hippocrate. Le but d'un aphorisme est la réflexion provoquée par la brièveté, la précision et la justesse  de l'énoncé. En somme, comme un éclair de génie.

En quoi l'aphorisme est-il donc différent des autres types d'énoncés courts ?
Que ce soit l'adage, le dicton, le proverbe ou la maxime, tous font référence à un principe général ou lieu commun. En quelque sorte, ce sont des redites de choses que l'on sait, il n'y a rien de neuf, ni de trouvaille de l'esprit. Ce sont juste des résumés de vérités pratiques mais éculées.
La maxime est sur le même principe mais ajoute à celà une connotation morale. Ainsi, il n'est pas rare d'ultiliser la morale des fables de La Fontaine comme maxime seule. Par exemple, Rien ne sert de courir, il faut partir à point...
L'aphorisme, lui, est un trait de l'esprit voulant définir une vérité sur un principe particulier. Si tous ces énoncés courts se suffisent à eux-mêmes pour être compris, l'aphorisme, contrairement aux autres, appelle le débat, la réflexion, un processus vers d'autres pensées.

Je concluerais cet article par les parodies des aphorismes.En effet, l'aphorisme, en tant que mot d'esprit, a proliféré dans les salons bourgeois et littéraires du XIXème siècle. Ainsi, il n'est pas rare d'associer parfois pédanterie et aphorisme. Ce qui a donné l'idée à d'autres génies d'en faire des parodies.

Les absents ont toujours tort de revenir. Jules Renard
L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres. Coluche
Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie. Paul Valéry
Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose. Pierre Dac.
J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes. Pierre Desproges


Publié dans Biographie des mots

Commenter cet article

pol 17/03/2008 00:40

je fais le tour des mots adoptés depuis la dernière mise en ligne pour une publication prochaine bonne soirée

Lyskald 18/03/2008 13:19

Effectivement, Aphorisme fait partie de mes mots adoptés, d'autres vont venir dès que j'aurais le temps!

nymphea 16/02/2008 21:08

COUCOU c'est nymphéa ...j'ai râté plein de truc interressants ..tres interressant s merci bises.

Lyskald 17/02/2008 16:36

Merci de revenir Nymphea, tu te fais discrète en ce moment chez mo. Bises!

pol 14/02/2008 22:35

que de beau monde dans la conclusion de cet articlebonne soirée

alaligne 14/02/2008 20:03

Spéciale saint Valentin:L'amour est aveugle et sa canne est rose (S. Gainsbourg)

Lyskald 17/02/2008 16:33

Un aphorisme d'actualité ;)

Cali :0002: 14/02/2008 18:20

Ben ma foi, comme on dit, je me coucherai moins bête ce soir puisque j'aurais enrichi mon vocabulaire d'un nouveau mot ! ;o))Bonne Saint-Valentin LyskaldBisous :0010:

Lyskald 17/02/2008 16:33

C'est toujours ça de pris!