2 - Urban Forest

Publié le par Lyskald

C'est jeudi et comme promis,  voici la deuxième nouvelle du Webserial.  Bonne Lecture!
Retrouvez ici le sommaire du Webserial
 

***


Urban forest

 
Il était grand et fort. Beaucoup aimaient se reposer contre son flanc. Même les animaux ne le craignaient pas. La vie coulait en lui. Puis on l’arracha à sa patrie. Le voyage en fourgon fut long et pénible, la fatigue avait terni son teint. Un matin, bien avant que l’aube ne chasse les drapés noirs de la nuit, on le présenta à sa nouvelle structure de travail. Devant le magasin, il devait rester fier, fringant et pouvoir attirer le chaland. Beaucoup ne s’arrêtaient pas malgré ses invectives. Puis un soir, une petite fille resta devant lui, sans poser de questions, comme admirative. Elle jetait des petits regards d’envie à ses parents.

-         C’est celui-là que tu veux, ma chérie ?

-         Oui, il sent bon !

 
La vie s’était tarie en lui. Il perdait de son éclat chaque jour. Mais des guirlandes et des boules rouges, vertes et argentées étaient là pour rehausser ses couleurs déjà fuyantes. Quelques temps plus tard, amoindri et ne cherchant plus la lueur de soleil, on vint le recouvrir de grands sacs plastiques. Il quitta la chaleur artificielle et fut abandonné sur la froideur des trottoirs. De loin en loin, d’autres comme lui, lesquels, peut-être, avait-il connu à l’époque où il était en pied, agonisaient sur le pavé.

Publié dans Webserial

Commenter cet article

pol 09/02/2008 17:30

une belle histoire mais qui sent le sapinbonne soirée

Lyskald 12/02/2008 10:18

C'est le cas de le dire en effet!

Chana 08/02/2008 19:49

Tu vois, je suis contente d'avoir une nouvelle maison avec un très grand jardin. Ainsi, à Noël prochain, je pourrai avoir un vrai sapin et le replanter ensuite. Cela fait quelques années que je n'achète plus de vrais sapins car cela me fait mal au coeur de voir le sort qui leur est réservé. Je ne parviens pas à me faire à l'idée que l'on déforeste des hectares entiers pour cela.Ton texte sur le sujet m'a beaucoup plu. Il est dramatique (mais c'est voulu) et bien écrit. Il marque.Passe une bonne soirée et un très bon week-end lyskald.

Lyskald 08/02/2008 20:51

Oui, nous avons le même avis sur le sujet. Au moins, un sapin dans le jardin, c'est beaucoup plus que décoratif :) Bien qu'il existe des sapins de culture exprès pour la commercialisation lors des fetes de noel, cela a pris ces dernieres années des proportions qui m'échappent. Contente que ce texte t'ait plu, merci de tes compliments.  A bientôt Chana!

Moa 07/02/2008 18:12

Kikou Lyskald  ;-)Mombo  tapin, oua des foêts, la la la la laaaaaa ... (sourire)Tu décris cet arbre avec talent, on regrette qu'il soit arraché à la vie.Bravo!Douce soirée à toâ, à bientôt.Bisous...

Lyskald 07/02/2008 18:17

hahaha, très joli déformation Môa :)Bonne soirée à toi. Merci de tes visites et de tes compliments!

katy 07/02/2008 17:09

Pas facile la vie d'un  sapin uniquement destiné à noel, combien le replante ensuite

Lyskald 07/02/2008 18:17

Trop peu de gens à mon gout et pourtant, ce serait salutaire!

nymphea 07/02/2008 16:39

Le mieux s'est d'arrêter.!   .plastique , bombes parfum  pas écolo ! ou alors sapins eleves pour ça et compostés , cela se fait bien ! mais tout e la quincaillerie adoooooorable ;-) que l'on y pend ...pollution........est ce bien le sujet ?

Lyskald 07/02/2008 16:44

Oui c'est exactement ça le sujet, la pollution quotidienne, la politique consumériste dans laquelle on est vite enrolé sans se poser de question. Le but était de réfléchir à un autre regard sur le monde. Noel, c'est beau, c'est la famille mais dans un autre sens, ce sont aussi des pratiques commerciales, la recherche du cadeau à tout prix... L'idée c'est de prendre du recul... Que le vivant ne se résume pas à l'humain, il y aussi le monde animal, en grand danger et le monde végétal, sans lequel nous ne pourrions pas vivre et pourtant, il est si facile de piétiner les fleurs, d'arracher des branches sur son passage. L'homme n'est qu'un maillon même s'il est l'espèce la plus évoluée.