Pavane

Publié le par Lyskald


- Mot sauvé dans le Refuge des mots -

Aujourd'hui, la pavane n'évoque pas grand chose aux non-médiévistes si ce n'est, peut-être, quelques airs de musique classique comme la Pavane en fa dièse mineur de Gabriel Fauré ou encore la Pavane pour une Infante défunte de Maurice Ravel. Outre ses airs de grande musique, on peut penser au verbe se pavaner et justement ce verbe est le dérivé de pavane. Un doute étymologique subsiste sur le terme de pavane tantôt attribué au latin pava signifant paon, tantôt dû à l'altération de l'orthographe italienne de ville de Padoue en Espagne, Padova. 

Mais qu'est-ce que donc que la Pavane? A l'origine, il s'agit d'une danse de cour, entendez par là danse qui se pratiquait entre rois et reines, princes et princesses..., qui nous vient de la Renaissance voire de la fin du Moyen-Âge. Cette danse lente et majestueuse donne tout son sens au verbe se pavaner car, comme des paons, gens de bonne compagnie "se pavanaient" en dansant "la pavane".


Au sujet de cette danse et même des autres danses de cette période, la plus grande source d'information nous provient du Traité de danses publié par Thoinot Arbeau en 1589, dont le titre exact est
ORCHESOGRAPHIE ET TRAICTE EN FORME DE DIALOGUE, PAR LEQUEL TOUTES PERSONNES PEUVENT facilement apprendre & practiquer l'honneste exercice des dances. Vous pouvez d'ailleurs consulter l'intégralité de ce traité sur ce site http://graner.net/nicolas/arbeau/  dont l'auteur en a fait une admirable transcription électronique.

Voici ce que Thoinot Arbeau dit concernant la pavane:

   
 
reverence-1.gifLe Gentil-homme la peult dancer ayant la cappe & lespee: Et vous aultres vestuz de vos longues robes, marchants honnestement avec une gravité posee. Et les damoiselles avec une contenance humble , les yeulx baissez, regardans quelquesfois les assistans avec une pudeur virginale. Et quant à la pavane, elle sert aux Roys, Princes & Seigneurs graves, pour se monstrer en quelque jour de festin solemnel, avec leurs grands manteaux & robes de parade. Et lors les Roynes, Princesses, & Dames les accompaignent les grands queües de leurs robes abaissees & traisnans, quelquesfois portees par damoiselles. Et sont lesdites pavanes jouees par haulbois & saquebouttes qui l'appellent le grand bal, & la font durer jusques à ce que  ceux qui dancent ayent circuit deux   ou trois tours la salle si mieulx ils n'ayment la dancer par marches & desmarches. On se sert aussi desdictes pavanes quant on veult faire entrer en une mascarade chariotz triumphantz de dieux & deesses, Empereurs ou Roys plains de majesté.
 
 
 
Ci-dessus, illustration tirée de l'Orchésographie montrant une révérence.
 

L'air de pavane le plus connu est sans nul doute Belle qui tiens ma vie, il y également Une jeune fillette d'Eustache du Caurroy et plus tardivement, la Lachrimae Antiquae Pavan nommé aussi Flow my tears de John Dowland.


D'un point de vue de la danse en elle-même, la pavane n'est pas très compliquée. On la danse sur deux fois 8 mesures (et non pas 16, les danses anciennes sont la plupart comptées en nombre de 8 mesures) en faisant marche, démarche et conversion. Marche veut dire qu'on fait les pas en avant, Démarche les mêmes pas à reculons et Conversion est un mélange de marche et démarche puisque le cavalier fait les pas à reculons et la cavalière en avant ce qui permet le tour complet des danseurs pour repartir en marche. Il existe d'autres figures mais ces dernières sont les plus basiques. 



Ces explications semblent à la relecture un peu rigides toutefois, ayant participé à de nombreuses fêtes médiévales, je peux vous assurer que danser la pavane en costume, tout en déambulant dans les rues pavées d'une cité médiévale, accompagné d'une troupe de musiciens jouant du luth, de la vielle à roue et de la flûte est très amusant, on se sent réellement transporté 500 ans plus tôt.

Publié dans Biographie des mots

Commenter cet article

nadia-vraie 08/09/2007 20:47

Très beau texte et intéressant.La pavane , la définition va bien avec le mot.

Lyskald 09/09/2007 10:38

Merci Nadia

nymphéa 07/09/2007 18:26

je viens de te voir chez pol,ce serai interressant  que tu fasses un post sur le mot que tu sauves.....j'enverrais sur toi, clic ! c'est peutêtre ce que tu veux faire ? Je n'ai pas la musiquedela pavane..mais j'ai l'image...dans ma tête..!que penses tu de ma remarque cf le mal de vivre s..

Lyskald 09/09/2007 10:39

Oui c'est ce que je comptais faire mais j'ai oublié de mettre dans mes articles que ces mots étaient sauvés dans le refuge des mots de Pol. Je vais éditer un peu tout ça et faire un article sur Nébuleuse.

nymphéa 07/09/2007 14:27

j'ai du mal à faire un com.sur un poème, excuse moi .PAR CONTRE J'ai la même passion des mots que toi,j'aime l'etymologie et l'histoire des mots.....merci  merci  d'être fidèle à mon  feuilleton,je viens de "livrer", je parle de pavane bien sûr, j'en avais une ,inédite ! j'ajouterai  ton nom si tu veux vers (mes liens c'est pratique)pour la pavane ! je suis peu technique encore et ne sais pas mettre ICI   comme certains....si tu sais .  je n'ai pas déjeuné!A+

Lyskald 07/09/2007 14:48

En tout cas, je suis contente que tu viennes me voir sur mon blog! Evidemment que je suis fidèle à ton feuilleton, je me demande chaque soir quand je vais voir l'Arche des mots de Pol, quelle gymnastique tes neurones vont entreprendre pour arriver à relier ces mots dans un récit et c'est toujours agréable et ... Surprenant à lire! Tu peux ajouter mon lien comme bon te semble :) Je débute alors je m'y connais que peu également ! A bientôt!