L'oiseau blanc

Publié le par Lyskald

Sous son regard, les océans s'enfuient
Comme autant de nuits opaques et nacrées.
Il est de ces points qui, dans le ciel, luient
Quand sous la lune montent les marées.

Au-dessus des mers au chant sourd,
Son cri strident est lancé comme un appel.
Les îles et les vagues sont ses faubourgs
et ses blancs atours d'un étincelant éternel.

Sur les quais délavés, il se pose, seul,
Narguant les voiliers amarrés,
Puis, repart le vent comme un linceul
Qu'il traîne dans ses ailes déployées.

***

Inspiration fugace née en regardant les photos d'oiseaux en noir et blanc sur le blog de Mlle A. Je vous invite à aller y jeter un oeil : http://newcomer.over-blog.com/

Publié dans Inspirations fugaces

Commenter cet article

Infovite. 06/09/2007 21:31

Votre blog n'est pas un Blog!Votre blog est littérature.Votre blog est poésie.Merci pour ce doux rêve éveillé.Merci pour cette rencontre avec l'intelligence du coeur.Infovite.

Lyskald 07/09/2007 11:06

C'est très gentil à vous mais ce n'est qu'un tout jeune blog et j'ai encore plein de mots et d'écrits à partager. En tout cas, cela m'a fait très plaisir de recevoir autant de compliments en si peu de temps et cela me donne l'envie de continuer. Merci de votre visite! Amicalement, Lyskald.

melle A 06/09/2007 18:29

Tu écris merveilleusement, je suis toute petite devant toi!Je m'incline et te remercie pour les oiseaux, je les aime tant! Amicalement, A...

Lyskald 06/09/2007 18:34

Mais c'est moi qui te remercie, tu es bonne photographe, les mots me sont venus tout seul. A bientôt, melle A!